Accueil du site > FR > Actualités > Rencontres et conférences

Intervention d’Alice WILSON, Université de Cambridge

La qabila et ses institutions : outils pour la construction d’un Etat sahraoui en exil ?

Séminaire « Dynamiques des sociétés du nord de l’Afrique »
Master 2 Ethnologie – Université Paris Descartes
26 avril 2011, 11h-13h
salle 202, 2ème étage bât. Jacob, 45, rue des Saints-Pères (6ème)

La « tribu » - « qabila » au Maghreb – étant souvent conçue par les premiers gouvernements post-coloniaux comme un obstacle à la construction de l’Etat, divers projets de gouvernance post-coloniaux ont opté pour une interdiction du tribalisme. Parmi eux, on trouve le mouvement de libération du Sahara Occidental, le Polisario, qui gère la population des réfugiés sahraouis dans leur « Etat en exil », la RASD, depuis 1975. Malgré cette interdiction, à travers l’analyse ethnographique d’institutions gouvernementales dans les camps de réfugiés, on observe comment les rapports sociaux de la qabila, et notamment certaines de ses institutions politiques et économiques – « assemblées tribales », mécanismes de prêt de bétail ou de main d’œuvre – ont été reprises par le Polisario, transformées et déployées pour renforcer la construction d’un appareil étatique. « Tribu » et « Etat » ne seraient pas nécessairement antithétiques, mais au moins en partie compatibles en tant que projets de souveraineté.
Cette recherche s’appuie sur 24 mois de terrain avec les réfugiés sahraouis, la langue principale de recherche étant le hassaniya.
Alice Wilson a soutenu sa thèse doctorale en anthropologie sociale à l’université de Cambridge en mars 2011. Elle y est nommée chercheur post-doctoral à partir d’octobre 2011.

Nous contacter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Centre d'anthropologie culturelle – EA 4545 | CANTHEL - 45 rue des Saints-Pères 75270 Paris cedex 06