Accueil du site > FR > Accueil > Axes de recherche > 2010-2014

Axe 1 : L’enquête de terrain en anthropologie

Une enquête de terrain, qui repose sur l’observation participante et sur les entretiens directs mais qui se contenterait d’une lecture purement empirique des cultures, resterait aveugle aux questionnements de leur sens ; mais une interrogation essentiellement épistémologique, sans recours à l’épreuve et au témoignage du terrain in vivo, ne remplirait pas le contrat historique de la discipline qui consiste précisément à coupler les deux aspects.

C’est pourquoi les questionnements d’ordre méthodologique et épistémologique n’ont de sens pour nous que si elles s’enracinent et se valident dans le travail empirique de l’enquête.

La fabrication des modèles dans notre discipline, entreprise essentielle à sa scientificité, doit prendre sa source dans ce que font et dans ce que se représentent les acteurs au plus près de leurs pratiques, cela afin d’éviter de plaquer artificiellement des modèles venus d’ailleurs (la philosophie, la sociologie, l’histoire…) qui, pour pertinents qu’ils puissent paraître, ne rempliraient pas cette fonction mixte qu’on attend d’eux en anthropologie : à savoir simultanément rendre compte des cultures et des sociétés dans le détail et ériger des catégories suffisamment générales pour qu’elles puissent viser, à un moment donné, l’universalité.

Mais tout ce dispositif ne pourrait pas se mettre en œuvre sans la dimension comparative qui constitue, à n’en pas douter, la cheville ouvrière de notre démarche. Car en ethnologie, on ne compare pas trait pour trait dans l’abstraction des idées, mais on compare des systèmes, des activités, des structures, des ensembles dans des contextes. Et l’objectif ultime doit consister à comparer des cultures et des sociétés entre elles, y compris avec la nôtre, afin, par le travail du contraste, de faire surgir des différences et des ressemblances qui n‘auraient pas émergé sans ce dispositif. On ne compare pas pour le plaisir de comparer, mais pour asseoir un sens légitime induit d’une mise en relation et en contradiction.

Nous contacter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Centre d'anthropologie culturelle – EA 4545 | CANTHEL - 45 rue des Saints-Pères 75270 Paris cedex 06